Informatique

Windows 10 : plus d’outils ligne de commande via la Redstone 4

Avec l'arrivée de distributions Linux additionnelles sur le Store

GNU/NT, GNU/kWindows, etc. les dénominations fusent pour désigner Windows – le système d’exploitation de Microsoft – qui, d’avis d’observateurs, est en train de se transformer en distribution Linux. La firme de Redmond ne cache plus son amour pour l’OS open source et annonce une série de nouveautés à découvrir dans la prochaine mise à jour de Windows : la Redstone 4.

Le géant du logiciel a annoncé la prise en charge du shell Bash par la dernière mouture de son système d’exploitation en mars 2016. « Le but de WSL est de simplifier le travail des développeurs (en particulier dans le domaine du web) en rendant possible la mise en place d’une structure et d’outils Linux sous Windows, et ainsi d’harmoniser les environnements de développement Windows avec les environnements GNU/Linux qu’on trouve couramment sur les serveurs de production », indique Canonical à propos du sous-système Windows pour Linux (WSL).

Ce partenariat entre Microsoft et Windows ouvrait déjà toute la palette d’applications ligne de commande d’Ubuntu aux développeurs travaillant sous Windows 10. En juin 2016, Microsoft a fait un pas en avant avec l’introduction de deux environnements SUSE sur la boutique d’applications en ligne de Windows à l’intention des utilisateurs du sous-système Windows pour Linux. Avec la Redstone 4, Microsoft crée un pont avec la distribution Debian et une de ses célèbres variantes : Kali Linux. Comme celles qui les ont précédées, les deux distributions sont téléchargeables sur le Windows Store. Avec Debian, c’est 51 000 paquets dont le développeur dispose via le Bash sous Windows ; à cela, il faudra ajouter les applications dédiées aux tests de sécurité d’un système d’information et accessibles au travers de Kali Linux.

Petite parenthèse à propos des améliorations propres au sous-système Windows au travers de la Redstone 4. Ce dernier permettra de lancer des tâches en arrière-plan sans qu’il soit nécessaire de garder la console ouverte. Sur la lancée de l’harmonisation des environnements de développement Windows et GNU/Linux, le sous-système Windows pour Linux sera doté de l’outil wslpath. D’après Microsoft, il sert à effectuer la conversion des chemins d’accès entre Windows et Linux ; il en résultera un partage plus aisé des variables d’environnement entre Windows 10 et le sous-système Windows pour Linux. Enfin, Microsoft annonce le support des sockets Unix ; les développeurs devraient pouvoir lancer un client Docker au travers du WSL et interagir avec le démon tournant sous Windows.

Cette note d’information de Microsoft fait suite à une série d’autres relatives à la disponibilité d’outils ligne de commande natifs sous Windows. En décembre 2017, le géant du logiciel a annoncé la disponibilité d’un client OpenSSH dans Windows 10. Plus tôt cette année, l’entreprise a étendu les capacités de Windows avec le support de Curl et Tar, des outils ligne de commande respectivement utilisés pour récupérer le contenu d’une ressource accessible par un réseau informatique et gérer des archives.

La Redstone 4, cinquième mise à jour majeure de Windows 10, devrait être disponible à la fin de ce mois ou au début du mois prochain conformément aux câbles qui filtrent du numéro de version.

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail