Actualités

Uber suspend son activité de voiture autonome après une collision mortelle aux États-Unis

Suite à laquelle une piétonne a perdu la vie

Un véhicule autonome d’Uber a été impliqué dans un accident qui a coûté la vie à une piétonne lundi aux États-Unis, a indiqué l’entreprise, qui a décidé dans la foulée de suspendre son programme de circulation de voitures sans conducteur à Phoenix, à Pittsburgh, à San Francisco et à Toronto. L’entreprise a assuré qu’il s’agit là d’une procédure standard.

L’accident s’est déroulé dans la ville de Tempe, en Arizona, où Uber fait rouler des voitures autonomes. Les autorités locales ont identifié la victime comme étant Elaine Herzberg, âgée de 49 ans. Selon la police de Tempe, l’accident « s’est produit pendant la nuit sur Mill Avenue juste au sud de Curry Rd ». Herzberg poussait sa bicyclette de l’autre côté de la rue quand le véhicule Uber, qui se dirigeait vers le nord, l’a heurtée.

Du côté d’Uber, l’entreprise explique que « le véhicule était en mode autonome lors de la collision, avec un opérateur derrière le volant » lorsqu’il a heurté « une femme qui traversait en dehors du passage clouté ». Celle-ci a été transportée à l’hôpital où elle est décédée, a précisé Uber. « Nous collaborons pleinement avec les autorités locales dans leur enquête », a encore dit le service de réservation de voitures avec chauffeur (VTC), qui n’a pas donné davantage de détails.

Une enquête de la police est en cours. Le Conseil national de la sécurité des transports, une agence indépendante du gouvernement américain, est aussi mobilisé.

Le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a également reconnu l’incident sur Twitter :

« Des nouvelles incroyablement tristes de l’Arizona. Nous pensons à la famille de la victime pendant que nous travaillons avec les forces de l’ordre locales pour comprendre ce qui s’est passé », peut-on lire sur son message Twitter.

Uber a commencé à tester des voitures autonomes à Tempe en février 2017. La flotte de véhicules autonomes Volvos est arrivée en Arizona après avoir été bannie des routes californiennes pour des raisons de sécurité. Le gouverneur Doug Ducey avait vanté l’Arizona comme étant un bon terrain d’essai, en disant à l’époque dans une déclaration écrite, « l’Arizona accueille les voitures autonomes d’Uber à bras ouverts et à routes ouvertes. »

L’une des voitures autonomes a été impliquée dans un accident un mois plus tard, après qu’une voiture n’a pas cédé la priorité au véhicule Uber et l’a heurtée, ont indiqué les autorités. Aucune blessure grave n’a été signalée dans cet accident.

L’épisode de la ville de Tempe devrait venir renforcer les interrogations quant à la sécurité des voitures autonomes, d’autant que l’événement de lundi n’est pas le premier accident mortel impliquant un véhicule ayant des fonctions de ce type. Un automobiliste américain d’une quarantaine d’années avait trouvé la mort en 2016 alors qu’il conduisait une berline Model S de Tesla équipé d’Autopilot, logiciel qui permet un certain nombre de manoeuvres sans l’intervention du conducteur.

Le régulateur des transports, le NTSB, avait estimé que le système était en partie responsable de l’accident et n’aurait pas dû être utilisé sur la route où était survenu l’accident parce que celle-ci n’était pas adaptée à cette technologie. La « trop grande dépendance » du conducteur à Autopilot « a entraîné un désengagement prolongé » ayant conduit à la collision, avait conclu le NTSB. Autopilot « n’est pas une technologie de conduite autonome » et « les conducteurs doivent rester attentifs à tout moment pendant la conduite », avait plaidé Tesla.

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail