Actualités

Slack : certains services premium permettent aux clients d’accéder discrètement aux conversations privées

Des membres de leur espace de travail

Slack est une plateforme de communication collaborative propriétaire ainsi qu’un logiciel de gestion de projets revendiquant plus de six millions d’utilisateurs actifs au quotidien. La plateforme créée en 2014 vient de mettre à jour sa politique de confidentialité et ses règles de fonctionnement, alors que l’industrie peine à se remettre du scandale de Cambrigde Analytica.. Elle en a profité pour adopter de nouvelles mesures censées être plus en phase avec la réglementation et les standards en vigueur.

Cependant, l’une des mesures nouvellement introduites par sa politique de confidentialité suscite déjà la controverse. Elle pourrait amener les utilisateurs de Slack à reconsidérer la manière dont ils interagissent sur leur lieu de travail au travers de cet outil de collaboration.

La règle en question donne la possibilité aux clients qui bénéficient de certains services premium de télécharger toutes les données de leur espace de travail, qu’il s’agisse de données à caractère public ou privé, à l’insu des autres membres de la communauté. De cette façon, un administrateur aura la possibilité d’accéder aux conversations privées des salariés, sans avoir au préalable obtenu le consentement de ces derniers ou les avoir alertés. Dans le même temps, la surveillance des salariés deviendrait une option incluse dans le package haut de gamme de Slack pour ses clients les plus fortunés ou les moins soucieux de la vie privée de leurs employés.

Un client Slack premium pouvait déjà télécharger les données de son espace de travail, ce n’est pas un fait nouveau. Mais cette fonctionnalité devait être activée au préalable et affichait un message à tous les membres lors de leur connexion afin de les avertir que leurs échanges n’étaient pas privés. Désormais, les membres de l’espace de travail ne sont plus obligatoirement informés.

Pour justifier l’introduction de cette nouvelle mesure, l’entreprise a déclaré : « Slack a annoncé plusieurs changements affectant ses offres de produits et politiques pour se conformer à la réglementation générale sur la protection des données (RGPD). Nous annonçons ces changements afin que les clients puissent se préparer à la mise en œuvre de RGPD, ce qui a un impact sur toute entreprise offrant des biens ou des services à des clients basés dans l’UE. Pour obtenir les dernières informations sur les modifications apportées à nos outils et notre politique de confidentialité, veuillez consulter notre centre d’aide et notre politique de confidentialité. »

Cette argumentation peut paraitre contradictoire quand on sait que le RGPD devrait renforcer les obligations en matière de respect de la vie privée plutôt que l’inverse. La nouvelle politique de confidentialité de Slack doit entrer en vigueur le 20 avril 2018.

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail