Scandale C.A. : Facebook lance « Data Abuse Bounty »

Pour récompenser les signalements d’abus de données, Les primes peuvent atteindre 40 000 $ USD

l’information à la une suite au récent scandale de Cambridge Analytica qui continue de faire le tour des magazine, concerne le géant des réseaux sociaux vient de porter à l’attention du public, le lancement de son nouveau programme dénommé « Data Abuse Bounty ». Ce dernier, selon le réseau social, rentre dans le cadre de sa volonté de protéger davantage les données des utilisateurs et est conçu pour récompenser les personnes qui signalent une mauvaise utilisation des données par les développeurs d’applications.

« C’est dans le cadre de nos efforts pour découvrir plus rapidement les abus potentiels dans l’utilisation des données des utilisateurs que ce programme a été lancé il y a de cela quelques semaines . Le programme « Data Abuse Bounty », inspiré par le programme existant de chasse aux bogues (bounty bug) que nous utilisons pour découvrir et résoudre les problèmes de sécurité, nous aidera à identifier les cas de violations de nos règles et politiques, a déclaré Facebook dans son annonce. » En effet, selon le célèbre réseau social le nouveau programme de securité des données des utilisateurs vient à son tour compléter le programme existant de signalement de bogues qui est lui aussi basé sur un système de récompenses, car il « suit les données » même si la cause principale n’est pas une faille de sécurité dans un code Facebook.

Facebook ajoute que les personnes qui sont à l’origine de ces activités malveillantes ont la possibilité de recueillir les données des utilisateurs pour ensuite les utiliser de façon abusive. C’est donc en cela que le programme « Data Abuse Bounty » est mis en œuvre pour lutter et se prémunir contre ces abus.

Poursuivant son argumentaire, Facebook précise qu’à travers ce programme, il récompensera les personnes qui auront connaissance des cas où une application de la plateforme Facebook recueille et transfère les données des personnes à une tierce partie pour être vendues ou utilisées pour des escroqueries ou des manipulations politiques. Cependant, les dénonciateurs devront fournir des preuves avérées sur les informations qu’ils vont transmettre. Cela dit, une récompense d’un moment pouvant aller jusqu’à 40 000 dollars USD sera versée aux personnes qui porteront ce genre d’informations à la connaissance de la société. « Tout comme le programme Bounty Bug, nous récompenserons en fonction de l’impact de chaque rapport. Bien qu’il n’y ait pas de maximum, les rapports de bogue à fort impact pourront être récompensés par une somme pouvant même atteindre 40 000 dollars, cela au profit des personnes qui les auront portés à notre attention », a précisé Facebook.

Le réseau social explique qu’aucun détail ne sera laissé en rade en précisant qu’un examen approfondi et minutieux sera effectué sur l’ensemble des rapports légitimes qu’il recevra. Après cela, il va s’en suivre une réponse dans les plus brefs délais lorsqu’une menace avérée sera identifiée au sein desdits rapports. Si l’abus de données est confirmé, Facebook annonce qu’un certain nombre de mesures vont être prises notamment :

une fermeture de l’application de la plateforme qui a commis l’infraction ;
la tenue d’un audit judiciaire des systèmes associés, voire intenter une action en justice ;
un audit judiciaire de l’entreprise qui a en charge la vente ou bien l’achat des données.

« Nous paierons la personne qui a signalé le problème, et nous alerterons ceux que nous croyons être affectés », ajoute Facebook lors de son annonce.

Facebook invite les utilisateurs à signaler les abus de données remplissant le formulaire du Programme de signalement d’abus de données.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Actu en image