Samsung piqué pour 539 millions de dollars pour la copie des fonctionnalités de l’iPhone

Samsung Electronics Co. a été condamnée aujourd’hui par un tribunal à payer 539 millions de dollars de dommages et intérêts à Apple Inc.

Pour violation de brevet liée à la conception de l’iPhone.

Dans une affaire qui se déroule depuis sept ans , les jurés d’un tribunal fédéral de San Jose, en Californie, ont décidé jeudi que le géant de l’électronique coréen devrait cracher de l’argent pour copier des fonctionnalités telles que les coins arrondis sur l’iPhone, bord de la face avant du téléphone, la disposition de la grille de l’application et aussi enfreindre les brevets d’utilité qui se rapportent à la façon dont le téléphone est utilisé.

"Nous croyons profondément dans la valeur du design, et nos équipes travaillent sans relâche pour créer des produits innovants qui ravissent nos clients", a déclaré Apple dans un communiqué. "Cette affaire a toujours été plus que de l’argent. Apple a déclenché la révolution des smartphones avec l’iPhone et c’est un fait que Samsung a copié de manière flagrante notre design. "

Apple a d’abord exigé que Samsung paye 2,5 milliards de dollars en dommages-intérêts en 2011. Ce montant a ensuite été réduit à 1 milliard de dollars , bien que ce montant ait encore été réduit à 548 millions de dollars en appel. Samsung a accepté de payer ce montant en 2015.

En 2017, Apple a remporté une victoire en remportant 120 millions de dollars de dommages et intérêts pour avoir enfreint deux brevets d’Apple, dont le fameux slide-to-unlock de l’iPhone. Dans cette affaire, le tribunal a statué qu’il n’y aurait pas d’autres appels.

Samsung a de nouveau fait appel et ramené le chiffre à 399 millions de dollars , un montant basé sur les ventes de téléphones de Samsung censés enfreindre les parents d’Apple. Un montant additionnel de 140 millions de dollars a été ajouté à cela, et il semble que les 539 millions de dollars pourraient être le dernier chiffre. Samsung peut penser autrement, cependant.

"La décision d’aujourd’hui va à l’encontre d’une décision unanime de la Cour suprême en faveur de Samsung sur la portée des dommages-intérêts en matière de brevets de conception", a indiqué Samsung dans un communiqué. "Nous considérerons toutes les options pour obtenir un résultat qui ne gêne pas la créativité et la concurrence loyale pour toutes les entreprises et les consommateurs."

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Actu en image