Actualités

Nokia et Vodafone s’allient pour concevoir le premier réseau 4G sur la Lune

Qui devrait être opérationnel en 2019

La Lune devrait avoir son premier réseau de téléphonie mobile l’année prochaine dans le cadre d’un projet visant à soutenir la première mission lunaire à financement privé. Vodafone Allemagne, fabricant d’équipement de réseau, Nokia et le constructeur automobile Audi ont déclaré mardi qu’ils travaillaient ensemble pour soutenir la mission, 50 ans après que les premiers astronautes de la NASA ont marché sur la lune.

L’expertise réseau de Vodafone servira à la mise en place du premier réseau 4G sur la Lune, reliant deux rovers Audi lunar quattro à une station de base du module d’atterrissage et de navigation autonome (ALINA- Autonomous Landing and Navigation Module). Nokia, par l’intermédiaire de Nokia Bell Labs, créera un réseau Ultra Compact de qualité spatiale qui sera le plus léger jamais développé - pesant moins d’un kilo.

Le réseau 4G permettra aux Audi rover quattro d’Audi de communiquer et de transférer des données scientifiques et vidéo HD tout en approchant et en étudiant attentivement le véhicule lunaire Apollo 17 de la NASA, la dernière mission du programme spatial Apollo à emmener des hommes à la surface de la Lune afin d’explorer la vallée du Taurus-Littrow en décembre 1972.

Les tests Vodafone indiquent que la station de base devrait pouvoir diffuser la 4G en utilisant la bande de fréquence 1800 MHz et renvoyer le tout premier flux vidéo HD en direct de la surface de la Lune, qui sera diffusé à un public mondial via une liaison spatiale profonde interconnectée avec les serveurs PTScientists dans le centre de contrôle de mission à Berlin.

Marcus Weldon, DSI de Nokia et président de Bell Labs, a déclaré : « Nous sommes très heureux d’avoir été sélectionnés par Vodafone comme partenaire technologique. Cette mission importante supporte, entre autres, le développement de nouvelles technologies spatiales pour la mise en réseau, le traitement et le stockage des données futures, et contribuera à faire progresser l’infrastructure de communication requise pour les universitaires, l’industrie et les établissements d’enseignement dans la recherche lunaire.Ces objectifs peuvent avoir de vastes implications pour de nombreuses parties prenantes et l’humanité dans son ensemble. Et nous avons hâte de travailler en plus étroite collaboration avec Vodafone et les autres partenaires dans les mois à venir, avant le lancement en 2019 ».

Le PDG de Vodafone Allemagne, Dr. Hannes Ametsreiter, s’est réjouit en ces termes : « Ce projet implique une approche radicalement innovante pour le développement de l’infrastructure de réseau mobile, c’est aussi un excellent exemple d’une équipe indépendante et polyvalente atteignant un objectif d’une immense importance grâce à leur esprit pionnier et leur inventivité ».

Robert Böhme, PDG et fondateur de PTScientists, a déclaré : « C’est une première étape cruciale pour l’exploration durable du système solaire. Afin que l’humanité puisse quitter le berceau de la Terre, nous devons développer des infrastructures au-delà de notre planète mère. Avec la mission sur la Lune, nous allons établir et tester les premiers éléments d’un réseau de communication dédié sur la Lune.La grande chose à propos de cette solution LTE est qu’elle économise beaucoup de puissance et moins on utilise d’énergie pour envoyer des données, plus on en a pour faire de la science ! ».

Un responsable impliqué a déclaré que la décision de construire un réseau 4G plutôt qu’un réseau 5G de pointe a été prise parce que les réseaux de la prochaine génération restent dans la phase de test et d’essai et ne sont pas assez stables pour fonctionner à partir de la surface lunaire. .

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail