Microsoft annonce la disponibilité générale d’Azure Container Instances

Son service d’informatique sans serveur

Microsoft a annoncé qu’Azure Container Instances (ACI), une offre de la société qui permet d’exécuter des conteneurs de logiciels sans provisionner l’infrastructure sous-jacente, a achevé sa phase bêta et est désormais en disponibilité générale. Comme l’a rappelé Corey Sanders, Vice-président corporatif Azure, « ACI vous offre un service de calcul à la demande offrant un déploiement rapide des conteneurs sans gestion de la VM et une échelle élastique automatique ».

L’informatique sans serveur est un paradigme de cloud computing dans lequel le fournisseur de serveur gère dynamiquement les ressources allouées au service client. Elle fait donc abstraction des serveurs, de l’infrastructure mais également des systèmes d’exploitation. Lorsque vous créez des applications sans serveur, vous n’avez pas besoin d’approvisionner ou de gérer des serveurs. Vous pouvez donc vous libérer l’esprit de tout souci lié à l’infrastructure. L’informatique sans serveur est pilotée par la réaction à des événements et déclencheurs qui se produisent presque en temps réel dans le cloud. Le service étant entièrement managé, la gestion des serveurs et la planification de capacité sont invisibles pour le développeur, et la facturation est basée uniquement sur les ressources utilisées ou le temps réel d’exécution du code.

Créer les applications sans serveur permet donc de :

  • profiter d’un service entièrement managé : en utilisant des services complètement gérés, vous vous concentrez sur la logique de votre entreprise et évitez les tâches administratives. Avec une architecture sans serveur, vous déployez simplement votre code, puis celui-ci s’exécute avec une haute disponibilité :
  • d’une scalabilité flexible : le calcul sans serveur adapte son échelle, de rien à la gestion de dizaines de milliers de fonctions simultanées, presque instantanément (en quelques secondes), pour faire face à toute charge de travail, sans que cela nécessite de configuration de la mise à l’échelle. Il réagit à des événements et déclencheurs quasiment en temps réel ;
  • ne payer que pour les ressources dont ils vont se servir : avec une architecture sans serveur, vous ne payez que pour le temps d’exécution de votre code. L’informatique sans serveur est pilotée par événements : les ressources sont allouées sur déclenchement d’un événement. Vous êtes facturé uniquement pour le temps et les ressources consacrés à l’exécution de votre code. La base de calcul pour la facturation est inférieure à la seconde.

Les déploiements de conteneurs traditionnels nécessitent l’exécution de machines virtuelles. Avec les conteneurs sans serveur d’ACI, la gestion de ces machines virtuelles disparaît. Les conteneurs ACI peuvent être déployés à l’aide de la propre interface Azure de Microsoft, ou avec Kubernetes, sans que les machines virtuelles aient besoin d’être pivotées en premier.

Les conteneurs sont facturés en fonction du temps processeur et de la mémoire qu’ils utilisent par seconde.

Microsoft a lancé ACI l’été dernier et travaille depuis avec ses clients pour mieux comprendre comment améliorer cette offre. Depuis lors, le prix du service a changé, l’éditeur de Windows a par exemple éliminé les frais de création des instances et réduire ses prix pour l’utilisation de calcul et de mémoire, au moins dans l’Ouest des États-Unis.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Actu en image