Actualités

Les macros s’invitent sur Google Sheets, le tableur en ligne de Google,

Pour vous permettre de reproduire une série spécifique d'interactions

Pour son tableur en ligne Google Sheets, la filiale d’Alphabet a annoncé qu’il vous est désormais possible d’enregistrer des macros qui reproduisent une série spécifique d’interactions d’interface utilisateur que vous définissez.

« Supposons que vous devez importer de nouvelles données que vous voulez mettre sous un même format ou vous voulez créer le même graphique sur plusieurs feuilles de données trimestrielles. La répétition manuelle des mêmes étapes peut prendre des heures, mais l’enregistreur de macros Sheets vous permet d’enregistrer ces actions et de les lire sans avoir à écrire de code », avance Google en guise d’exemple pour rappeler l’importance des macros.

Une fois que vous avez enregistré une macro, vous pouvez la lier à un raccourci clavier sous la forme Ctrl + Alt + Maj + Numéro. Vous pouvez utiliser ce raccourci pour exécuter rapidement les étapes macro exactes, généralement dans un endroit différent ou sur des données différentes. Vous pouvez également activer la macro à partir du menu Outils Google Sheets> Macros.

Lorsque vous enregistrez une macro, Google Sheets va créer automatiquement une fonction Apps Script (la fonction macro) qui réplique les étapes macro. La fonction macro est ajoutée à un projet Apps Script lié à la feuille, dans un fichier intitulé macros.gs. Dans le cas où il existe déjà un fichier de projet lié à la feuille avec ce nom, la fonction macro est ajoutée à celle-ci. Google Sheets met également à jour automatiquement le manifeste du projet de script, en enregistrant le nom et le raccourci clavier attribué à la macro.

Comme chaque macro enregistrée est entièrement définie dans Apps Script, vous pouvez les modifier directement dans l’éditeur Apps Script. Vous pouvez même écrire des macros à partir de zéro dans Apps Script, ou prendre des fonctions que vous avez déjà écrites et les transformer en macros.

L’outil se base donc sur Apps Script, du nom du langage de programmation que le groupe américain a dérivé de JavaScript pour permettre d’adjoindre des fonctionnalités à ses différents logiciels. Chez Microsoft, l’équivalent pour Office s’appelle Visual Basic for Applications et permet déjà d’enregistrer des macros, dans Excel entre autres.

Dans les deux cas, les macros peuvent être modifiées et importées depuis l’éditeur de scripts intégré au tableur.

« La meilleure partie avec les Macros sur Sheets est qu’elles sont conçues pour être utilisées dans des fichiers basés sur le cloud, ce qui signifie que les équipes peuvent exécuter des macros en même temps que d’autres travaillent dans la feuille sans les interrompre. Par exemple, une équipe financière ayant une réunion budgétaire peut exécuter des macros tout en examinant la même feuille de calcul. Cela signifie également que les collègues ou les clients ne seront pas obligés de télécharger des fichiers sensibles pour utiliser vos macros. Étant donné que vos fichiers Sheets sont dans le cloud, vous pouvez contrôler plus étroitement ceux qui peuvent afficher et partager vos données », explique Google.

Google en a profité pour parler d’autres fonctionnalités qui ont été ajoutées à son tableur :

« Aujourd’hui, nous ajoutons des fonctionnalités demandées régulièrement, notamment la possibilité d’ajouter des sauts de page, de définir des formats de papier personnalisés, plus d’options pour le regroupement de lignes et de colonnes et l’ajout des cases à cocher dans les cellules. Nous vous avons également permis de regrouper vos données par période (par exemple, semaine, mois ou année) lorsque vous créez des tableaux croisés dynamiques. »

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail