Intel annonce de nouvelles fonctionnalités de processeurs

Pour aider l’industrie à améliorer la détection des menaces de sécurité avancées

Intel intègre de nouvelles fonctionnalités à ses processeurs dans le souci d’aider l’industrie à améliorer la détection des menaces de sécurité avancées. L’une de ces fonctionnalités vise à accélérer l’analyse antivirus en déportant la charge de calcul réservée à celle-ci vers le processeur graphique intégré. Intel l’a annoncé lors de la conférence RSA destinée aux industriels, et qui se tient du lundi 16 avril au vendredi 20 avril.

En début d’année, des failles de sécurité ont permis les attaques de Meltdown et Spectre. En réponse à cela, Intel s’est donné pour mission de renforcer la capacité des antivirus qui fonctionnent sous ses processeurs en y intégrant un certain nombre de fonctionnalités dans le cadre de son programme Threat Detection Technology (TDT). Intel affirme que « les premiers tests menés montrent que l’utilisation du CPU diminue, passant de 20 % à 2 % ». Cette baisse de l’utilisation du CPU a été assurée par l’une des fonctionnalités du programme Intel Threat Detection Technology dénommée Advanced Memory Scanning. C’est un mécanisme qui permet de rendre inactifs les logiciels malveillants en les empêchant d’écrire quoi que ce soit sur le disque.

Une autre technologie inclut dans le programme Intel Threat Detection Technology est l’Advanced Platform Telemetry. C’est une fonctionnalité, basée sur la télémétrie d’Intel, qui utilise des compteurs de performances pour détecter des logiciels malveillants. C’est une technologie qui sera intégrée dans Cisco Tetration très prochainement. C’est d’ailleurs le premier produit de Cisco qui bénéficie de cette intégration du programme TDT.

Par ailleurs, Intel lance Intel Security Essentials, une autre technologie qui « assurera un ensemble cohérent de fonctions de sécurité matérielle essentielle sur les processeurs Intel® Core ™, Intel Xeon et Intel Atom® ». C’est une technologie qui vient assurer, entre autres, le démarrage sécurisé, les protections matérielles, la cryptographie accélérée, etc.

Tout cet ensemble de technologies a été rendu compatible sur les processeurs Intel en vue de renforcer la performance des antivirus, diminuer l’utilisation des CPU et améliorer la sécurité informatique. Il revient donc aux éditeurs des solutions de sécurité informatique de les intégrer à leur tour comme l’ont fait Microsoft et Cisco.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Actu en image