Informatique

Guido van Rossum envisage de mettre fin au support de Python 2.7 le 1er janvier 2020

Plus de mises à jour ou correctifs de sécurité après cette date

Dans un message publié via la liste de diffusion Python, le développeur Guido van Rossum, créateur et leader du projet du langage de programmation Python, a confirmé que le support de la version 2.7 prendra fin en 2020 et plus précisément le 1er janvier 2020. La fin de vie initialement prévue pour 2015 a été repoussée de cinq années. L’objectif était de donner plus de temps aux développeurs et entreprises pour migrer vers les versions prises en charge de Python 3.x, vu qu’avec la rupture de compatibilité, la migration des projets Python 2.x existants pouvait s’avérer très coûteuse, pour les grands projets surtout.

Guido van Rossum prévient également qu’après la date du 1er janvier 2020, Python 2.7 (la dernière version encore prise en charge dans la série 2.x) ne va bénéficier d’aucune mise à jour, pas même de correctif de sécurité du code source. « La façon dont je vois les choses pour [Python] 2.7 est que la fin de vie est 1er janvier 2020, et il n’y aura pas de mises à jour, pas même de correctifs de sécurité du code source, après cette date. Le support (fourni par les développeurs principaux, la PSF, et python.org) s’arrête complètement à cette date », a-t-il dit son message.

Pour ceux qui voudront donc un support pour Python 2.7 après cette date, il faudra payer un support commercial chez un fournisseur. Les forks ne sont pas non plus à exclure vu que le projet est open source. « Mais les développeurs principaux ont travaillé assez longtemps, et la date de fin de vie de 2020 (une extension de la date initiale de 2015) a été annoncée avec suffisamment de temps et en fanfare que je ne me sens pas du tout mal d’arrêter le support [de Python 2.7] », explique Guido van Rossum.

Pour ceux qui espéraient que Python 2.7 soit maintenu jusqu’à fin 2020 et qui utilisent encore cette version dans leurs projets, ils auront moins de temps pour migrer vers des versions prises en charge de Python 3.x. Il y aurait en effet de nombreuses entreprises dans ce lot. D’après Semaphore CI, un fournisseur de solutions d’intégration et de livraison continue, en 2017, Python 2.7 était encore utilisé dans 63,7 % des nouveaux projets commerciaux sur sa plateforme.

Comme l’a suggéré le développeur Terry Reedy, en réponse au message de Guido van Rossum, le sort réservé à Python 2.7 pourrait être annoncé officiellement à la prochaine conférence PyCon prévue au mois de mai, pour mettre fin aux grandes questions et spéculations au sujet du support de Python 2.7.

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail