Google va arrêter son raccourcisseur d’URL Goo.gl

À compter du 13 avril 2018, au profit de Firebase Dynamic Links (FDL)

On aurait pu imaginer que c’était un (mauvais) poisson d’avril, mais il serait arrivé deux jours trop tôt. En effet, Google a annoncé en fin de semaine dernière sur son blog pour développeurs et sur son site lui-même le prochain arrêt de son raccourcisseur d’URL, Goo.gl, lancé en décembre 2009.

Les dates annoncées sont les suivantes :

  • A partir d’avril 2018 (donc actuellement), il ne sera plus possible de créer des liens raccourcis si on n’a jamais utilisé l’outil précédemment.
  • Si vous avez déjà utilisé l’outil, vous pouvez continuer à en profiter pendant un an, jusqu’au 30 mars 2019. Passé cette date, la console Goo.gl ne fonctionnera plus.
  • Quoi qu’il en soit, même si l’outil est abandonné par Google, tous les liens précédemment créés jusqu’au 30 mars 2019 continueront à fonctionner par la suite.
  • Les règles sont globalement les mêmes pour les développeurs ayant utilisé l’API Goog.gl. Google n’a pas réellement expliqué les raisons de cet arrêt et indique que l’outil Goo.gl sera à terme remplacé par le service Firebase Dynamic Links (FDL).

Il faudra également et certainement réfléchir un jour à cette habitude qu’a Google de supprimer les branches qu’il a créées auparavant. Faut-il par exemple réellement investir dans une technologie comme AMP (qui demande un travail conséquent pour l’intégrer au sein d’un site web) sachant que la firme de Mountain View peut arrêter son développement d’un jour à l’autre ? Une question qui mérite largement d’être posée...

Pour les consommateurs

À compter du 13 avril prochain, les utilisateurs anonymes et les utilisateurs qui n’ont jamais eu à créer des liens courts par le passé ne seront pas en mesure de créer de nouveaux liens courts via l’outil goo.gl. Ces derniers, lorsqu’ils souhaiteront créer de nouveaux liens courts, sont invités à utiliser Firebase Dynamic Links ou à défaut s’attacher les services d’autres raccourcisseurs d’URL à l’instar de Bitly et Ow.ly.

Par ailleurs, Google informe que les utilisateurs qui ont des liens courts existants et créés via goo.glants pourront continuer à utiliser toutes les fonctionnalités de la console goo.gl sur une période d’un an soit jusqu’au 30 mars 2019. À partir de cette date, la console sera arrêtée. « Après cette date, tous les liens continueront à être redirigés vers la destination prévue, cependant les liens courts existants ne seront pas migrés vers la console Firebase. Toutefois, vous serez en mesure d’exporter vos informations de lien à partir de la console goo.gl », déclare Google.

Pour les développeurs

À compter du 30 mai 2018, seuls les projets ayant accédé aux API du raccourcisseur d’URL Google URL Shortener avant cette date vont pouvoir créer des liens courts. Pour créer de nouveaux liens courts, Google recommande les API FDL et soutient que les liens courts FDL détectent automatiquement la plateforme de l’utilisateur et redirige l’utilisateur sur le Web ou vers une application selon le cas.

Les internautes qui utilisent toujours des API Google URL Shortener pour gérer des liens courts goo.gl ont la possibilité d’utiliser ces derniers pendant une période d’un an, soit jusqu’au 30 mars 2019, date à laquelle les API seront arrêtées.

Comme pour les consommateurs, tous les liens continueront à rediriger vers la destination prévue après le 30 mars 2019 . Cependant, les liens courts existants ne seront pas migrés vers la console Firebase.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Actu en image