Google se prépare à lancer le remplaçant des SMS sur Android avec son projet Chat

Pour rivaliser avec des applications comme WhatsApp

Rich Communication Services, abrégé RCS, est un protocole de communication défini par le consortium GSMA. Il peut être utilisé entre les réseaux de deux opérateurs de téléphonie mobile, ainsi qu’entre le cœur de réseau d’un opérateur et les téléphones ou les smartphones des abonnés. Il vise à remplacer les messages SMS par un système de messagerie texte plus riche, à interroger le répertoire pour la découverte de services et à transmettre des flux multimédias.

En clair, il s’agit donc d’une version plus interactive du SMS. L’idée est de proposer les mêmes fonctionnalités populaires que dans les applications de messagerie actuelles, à l’instar de Whatsapp, directement dans nos textos. Ainsi, même sans connexion Internet, les utilisateurs pourront poursuivre des conversations en groupe, passer des appels vidéo, envoyer des sons et transférer des fichiers.

En février, Google a annoncé que plus de 40 opérateurs et fabricants d’appareils utilisent désormais sa plateforme RCS (sur un total d’environ 60 qui la supportent actuellement), contre 27 l’année dernière. Son service de SMS riches s’appuie sur la plateforme RCS Jibe, dont Google a fait l’acquisition en rachetant Jibe Mobile en septembre 2015. La plateforme offre à la communauté mobile des outils flexibles pour lancer et gérer des services RCS, se positionnant ainsi pour pouvoir également proposer aux consommateurs ces SMS riches.

Autant de pions que Google dispose pour ne pas rater le virage du SMS 2.0. L’entreprise va même encore plus loin en s’appuyant sur le protocole RCS pour développer sa technologie Chat, qui sera intégrée dans l’application Android Messages (au lieu de développer une énième application).


Chat ajoute des fonctionnalités modernes à l’application Messages d’Android

Pour développer Chat, Google a travaillé avec plus de 50 réseaux mobiles, y compris Vodafone, T-Mobile et Verizon et des fabricants tels que Samsung, LG et Huawei.

L’objectif de Google est clair : proposer une application de messagerie capable de rivaliser avec WhatsApp, Facebook Messenger, et iMessage.

Comme le rapporte la BBC, Chat a des fonctionnalités telles que l’envoi de messages de groupe, des vidéos, des indicateurs lorsque quelqu’un est en train de rédiger un message, des accusés de lecture, autant d’options qui ne sont pas disponibles lors de l’envoi de SMS traditionnel.


Chat permet de voir aux utilisateurs quand leurs contacts sont en train de leur écrire

Cependant, il appartiendra aux opérateurs mobiles d’activer le service et, contrairement à WhatsApp par exemple, il ne proposera pas de chiffrement de bout en bout. Concrètement, cela signifie qu’il sera possible d’intercepter les messages par exemple avec une attaque de type Man-In-The-Middle.

Selon Google, la mise à jour incluant les nouvelles fonctionnalités de Chat sera déployée dans les six à douze prochains mois. Son déploiement à grande échelle dépendra néanmoins en grande partie de la réactivité des partenaires de la firme.

Étant donné que les messages sont envoyés sur Internet, un opérateur de téléphonie mobile pourrait, en théorie, facturer aux clients des frais distincts pour l’utilisation de Chat.

L’américain Sprint fournit déjà la fonctionnalité Chat. Il en va de même pour Rogers au Canada.

Microsoft est l’une des entreprises qui ont pris en charge RCS, cependant, elle n’a pas confirmé si elle va ajouter des fonctionnalités de Chat à Windows 10. Apple pour sa part n’a pas apporté son approbation au projet.

Samsung, qui remplace déjà l’application de messagerie par défaut d’Android sur ses appareils, va intégrer RCS à son propre logiciel.

Néanmoins, Google ne donne aucune date de lancement officiel pour Chat chez ses partenaires. « D’ici l’année prochaine, je pense que la plupart des utilisateurs [de smartphones] pourront profiter de cette expérience », explique Anil Sabharwal, en charge du projet, et qui s’est déjà illustré en dirigeant la refonte de Google Photos, un service pour trier ses photos sur mobile.

Pour ce qui concerne les appareils qui ne seront pas compatibles (parmi lesquels les iPhone, dans le cas où Apple n’accepte pas ce standard), les messages enrichis seront automatiquement transformés en SMS.

Google devrait en tout cas en dire davantage sur le sujet lors de Google I/O, sa conférence annuelle des développeurs, qui se tiendra du 8 au 11 mai.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Actu en image