Google lance Chrome Hadblock Plus : le bloqueur de pub de Google Chrome

La dernière version de Google chrome bénéficiera d’un bloqueur d’annonces jugées trop intrusives. Découvrez ci-dessous comment il fonctionne sur votre ordinateur ou encore sur votre smartphone

Dans le but d’améliorer l’apparition et l’intégration de la publicité sur internet, Google s’est intégré à la coalition for Better Ads afin de sécuriser la diffusion des pubs que ce soit sur votre smartphone ou votre laptop. À terme, cet effort doit permettre une expérience plus agréable à l’utilisateur. C’est pourquoi, comme prévu, le navigateur Google Chrome avait été doté d’un nouveau bloqueur de publicités dès sa mise en ligne. Celui-ci est en test depuis plusieurs mois déjà, mais désormais tous les utilisateurs pourront en profiter.

Cette nouvelle fonctionnalité va couper court aux publicités jugées intrusives, c’est-à-dire : les fenêtres pop-up, les annonces trop clinquantes, celles qui lancent automatiquement du son, celles qui s’affichent en plein écran avant le chargement d’une page ou encore celles qui prennent toutes la largeur. La liste complète des mauvaises pratiques ciblées est disponible ici. Ce bloqueur de publicité commence doucement à se déployer par vague successive sur la version 64 de Chrome. Quand vous le recevrez, il vous suffira de faire un tour dans les paramètres du navigateur puis de sélectionner « Paramètres du site » puis « Annonces » pour cocher ou décocher l’option. Quand des publicités seront bloquées, un petit message d’alertes s’affichera en bas de l’écran du smartphone pour prévenir l’internaute. Sur ordinateur, cet avertissement surviendra dans la barre URL comme c’est déjà le cas quand Chrome prévient qu’une pop-up a été empêchée.

Pour mener à bien son opération, l’outil de Google va sonder les sites et prévenir ceux qui ne respectent pas ces règles. Ils auront alors 30 jours pour corriger le tir. Si aucun changement n’est opéré, la totalité des publicités seront supprimées (même celles qui ne sont pas abusives) sur le site concerné.
Ce délai de 30 jours pourrait éventuellement signifier que les premiers effets du bloqueur de publicités ne se verront pas immédiatement, le temps que Google affine son repérage des sites problématiques.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Actu en image