Google a lancé aujourd’hui la plus grande refonte de Gmail depuis 2013

Et se fixe comme objectif de concurrencer la suite Office

Google a lancé aujourd’hui la plus grande mise à jour de sa messagerie depuis 2013. Elle constitue une refonte complète de l’application. « Il s’agit d’une réécriture complète de notre produit phare, le plus utilisé », déclare Jacob Bank, le chef de produit pour Gmail. Ce projet a été réalisé avec comme objectif d’apporter « plus de sécurité et de productivité », mais surtout de faire gagner à la suite G Suite des parts de marché sur Office, notamment sa clientèle professionnelle. Office a généré en 2017 dix fois plus de chiffres d’affaires que G Suite (10 milliards de dollars pour G Suite), selon des analystes. Le résultat de cette refonte sera accessible de manière progressive aux quelque 1,4 milliard d’utilisateurs du produit dans l’optique pour la firme de privilégier l’aspect sécuritaire. Ainsi, lorsque la fonctionnalité sera disponible pour un compte, une notification invitant à passer ou non à la nouvelle version s’affichera en haut de l’interface.

Pour attirer les professionnels, un mode hors connexion est désormais embarqué. Elle vise spécialement ceux qui voyagent beaucoup et qui souhaitent « mettre en mode hors ligne leur onglet Gmail standard et travailler dans la même interface », d’après Bank. L’interface elle aussi a subi de grands changements. En intégrant le calendrier (Google Agenda), les tâches (Google Tasks) et la prise de notes (Google Keep) sur une même page, elle devient plus proche d’Office. Disponibles sur un panneau latéral, ces fonctionnalités seront accessibles sans avoir besoin de quitter la fenêtre des emails. L’affichage des emails subira aussi des changements. Il sera possible d’accéder aux pièces jointes sans ouvrir le message ou la conversation, depuis la boite de réception. Dans cette nouvelle version, les utilisateurs pourront mettre en attente des emails. L’option est visible dans le menu déroulant qui affiche les actions comme l’archivage, la suppression et le marquage des messages comme étant lu. Les emails urgents referont surface grâce à l’IA de Google. Pour déterminer les messages qui requièrent de l’attention, Google examine une série de critères (l’émetteur de l’email, le contenu…). Enfin, un système de réponses automatiques permet de répondre aux emails oubliés. Elles seront générées par des algorithmes.

Sur le plan de la sécurité, Gmail prendra en charge une mesure de protection contre le « phishing ». « Nous avons considérablement augmenté notre investissement dans la protection contre le phishing », explique Bank, rajoutant que les algorithmes d’apprentissage automatique de Google effectuent des contrôles de sécurité sur chaque nouveau message reçu. Il y a maintenant un message d’alerte incontournable pour l’utilisateur, lorsque Gmail détecte un message potentiellement malveillant ou frauduleux. Dans la même logique, deux fonctionnalités phares seront disponibles dans deux semaines, selon Google. Il s’agit de l’authentification à deux facteurs qui sera intégrée. En d’autres termes, pour ouvrir un courriel marqué confidentiel, le destinataire s’authentifie avec un mot de passe reçu par message texte. Disponible pour tous, mais principalement pour les professionnels, la gestion intégrée des droits ou IRM (Integrated Rights Management) permettra de gérer les situations ou des informations sont communiquées par erreur. Il s’agit de bloquer l’impression, la copie, le téléchargement ou le transfert de certains messages. L’objectif de G Suite selon Google, est d’offrir une suite d’applications de collaboration et de productivité basées sur le cloud visant à aider « les entreprises à transformer leur façon de travailler ».

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Actu en image