Gaming : un émulateur Nintendo Switch en cours de développement

Yuzu sera disponible sur Windows, macOS et Linux

L’annonce vient de l’équipe de développeurs de Citra 3DS, l’émulateur de la Nintendo 3DS. La Switch a été dévoilée au mois d’octobre 2016 et commercialisée courant mars 2017. Moins de 10 mois après les premières dégustations de jeux officiels sur la console, un émulateur baptisé Yuzu est en gestation comme en atteste le dépôt GitHub dédié.

Yuzu permet une émulation de la Switch sur un PC doté du système d’exploitation Windows ou Linux ; une implémentation macOS est disponible pour les possesseurs d’ordinateurs Mac de chez Apple. Le projet lancé au printemps 2017 et publié sous licence GPLv2 en est encore à un stade expérimental. « Yuzu est encore au stade de l’enfance et est actuellement réservé aux activités de rétro-ingénierie liées à la Switch et au développement de jeux faits maison », écrit l’équipe de développement extraite de celle de Citra 3DS ce mois même.

« Yuzu ne permet pas de jouer à des jeux commerciaux pour le moment. L’émulateur peut démarrer certains jeux à divers degrés de succès, mais n’implémente pas les fonctionnalités GPU nécessaires pour produire un rendu 3D », ajoutent les développeurs. Bunnei et ses compagnons reconnaissent que le chemin pour venir à bout de l’architecture Tegra X1 (la console intègre une puce NVIDIA Tegra personnalisée) est encore long. « En bref, nous ne pouvons pas dire quand l’émulation des jeux commerciaux se fera. Yuzu fait des progrès certes, mais l’émulation de la Switch est très complexe. Lancer les jeux est l’une des priorités de l’équipe et nous travaillons activement à l’atteinte de cet objectif », ajoutent les développeurs.

Pas de date de sortie officielle donc, mais un exploit en ce qui concerne la célérité de la disponibilité de cette version expérimentale. Yuzu est un fork de Citra d’après ce que rapportent ses concepteurs, ce qui pourrait expliquer que l’on en soit déjà rendu là. Sur les forums reddit liés à ces développements, l’optimisme quant à la possibilité de lancer des roms commerciales tape à l’œil. D’après certains contributeurs, la puce NVIDIA Tegra personnalisée est bien documentée. Cela devrait permettre une rapide atteinte de cet objectif en comparaison au cas de Citra pour lequel il avait fallu trois ans.

Que dire des aspects légaux liés à la disponibilité de l’émulateur ? En décembre 2016, Microsoft a promis une expérience complète de Windows 10 sur l’architecture ARM, entendez la possibilité de faire tourner des applications Windows sur une plateforme ARM sans qu’il soit nécessaire que le développeur procède à des adaptations. « Il y a eu des rapports mentionnant que certaines entreprises pourraient essayer d’émuler l’ISA x86 propriétaire d’Intel sans l’autorisation d’Intel », avait écrit le fondeur dans un billet de blog avant d’ajouter que toute entreprise dans cette situation serait poursuivie.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Actu en image