Bill Gates a refusé le poste de conseiller scientifique de Donald Trump

Estimant que ce ne serait pas un bon usage de son temps

Le poste de conseiller scientifique à la Maison-Blanche est resté vacant depuis l’élection de Donald Trump à la magistrature suprême des États-Unis. Le dernier directeur du bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison-Blanche, John Holdren, a démissionné à la fin de l’administration Obama.

C’est ainsi que, selon le site d’information de santé et médecine STATNews, le président américain a décidé de proposer ce poste à Bill Gates. Le conseiller scientifique du Président est une personne chargée de fournir des avis consultatifs et des analyses sur les questions scientifiques et technologiques au président des États-Unis.

C’était le 15 mars, lors de la dernière des trois rencontres que Donald Trump a eues avec le fondateur de Microsoft depuis sa prise de fonction à la Maison-Blanche. La rencontre de ce jour entre Donald Trump et Bill Gates a été longue et plusieurs sujets ont été débattus, en l’occurrence la question du vaccin universel contre la grippe, selon STATNews. Bill Gates pouvait dire lui-même que c’était « la plus longue conversation sur le vaccin universel contre la grippe que le Président ait jamais eue ».

Notons que la question de la santé dans le monde entier est un sujet sur lequel il est difficile de convaincre la Maison-Blanche. En effet, Trump a dit à plusieurs reprises que les États-Unis ont trop longtemps dépensé à l’étranger et n’est pas favorable pour des dépenses dans ce domaine. C’est dans le prolongement de cette discussion que le Président Donald Trump a proposé, au philanthrope Bill Gates, le poste de conseiller scientifique : « Hey, Bill Gates, voulez-vous un nouvel emploi ? », a rapporté STATNews. Mais l’interlocuteur du Président qui n’est pas du tout enchanté par la proposition, note en ces termes : « Hey, peut-être que nous devrions avoir un conseiller scientifique. ». Avant de poursuivre avec une interrogation : « Voudrais-je être le conseiller scientifique ? » Gates répondra à cette question lui-même, à la grande surprise de son hôte : « Ce n’est pas un bon usage de mon temps ».

En fin de compte, ce n’est pas la première fois que les grandes figures américaines de la tech déboutent Donald Trump depuis son accession à la Maison-Blanche. En août dernier par exemple, des milliardaires de l’industrie de la technologie et d’autres PDG ont abandonné Donald Trump après une énième bourde du Président américain. Quelques mois avant, Elon Musk avait également quitté le Conseil du Donald Trump suite à la décision des États-Unis de se retirer de l’accord de Paris sur le réchauffement climatique. Visiblement, comme bon nombre de patrons de la tech, Bill Gates ne semble pas adhérer aux politiques de Donald Trump, ce qui peut se voir dans sa réponse lancée au Président américain.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Actu en image