Après le scandale Cambridge Analytica, Facebook fait campagne sur : « Vous n’êtes pas le produit »

Un poisson d’avril en retard ?

On a coutume d’entendre que lorsqu’un produit est gratuit, alors c’est vous le produit. Si ce n’est pas toujours le cas, c’est d’autant plus vrai que lorsqu’il s’agit des entreprises dont le business model repose la collecte des données des utilisateurs. Et le scandale Cambrigde Analytica a convaincu bon nombre d’internautes que ce serait le cas avec Facebook. Comme conséquence, en dépit des nombreux efforts et promesses de Facebook pour convaincre que cela ne se produira plus, le niveau de confiance des utilisateurs semble avoir brutalement chuté.

Le 23 avril, Facebook a donc écrit un billet pour répondre aux questions que se posent actuellement ses utilisateurs. Il s’agit de certaines des questions que l’entreprise dit avoir le plus souvent entendu sur ses pratiques publicitaires, y compris : « Si je ne paye pas pour Facebook, suis-je le produit ? »

« Non », a répondu Facebook, avant de se situer dans le même lot que n’importe quel moteur de recherche ou site web gratuit, qui compte simplement sur la publicité pour se financer. « Notre produit c’est les médias sociaux - la capacité de communiquer avec les gens qui comptent pour vous, où qu’ils soient dans le monde. C’est la même chose avec un moteur de recherche, un site Web ou un site d’actualités gratuit. Le produit de base est la lecture de nouvelles ou la recherche d’informations - et les annonces existent pour financer cette expérience », explique le réseau social.

Facebook dit ne pas vendre non plus vos données, mais les utiliser pour vous offrir un meilleur service

Poursuivant sa petite série de questions-réponses, Facebook affirme ne pas vendre non plus les données des utilisateurs aux annonceurs. La firme de Mark Zuckerberg dit plutôt se contenter de vendre des espaces publicitaires sur son site, « un peu comme la télévision ou la radio ou les journaux ». Les rapports sur les performances de campagnes publicitaires seraient les seules données qu’elle partage avec les annonceurs.

Pour la question de savoir à quelles fins les données des utilisateurs sont donc collectées, Facebook répond que c’est pour leur offrir un meilleur service. Par exemple, en vous montrant des photos de vos amis les plus proches en haut de votre fil d’actualité, ou des articles sur les sujets qui vous importent le plus, ou encore pour vous suggérer des groupes auxquels vous voudrez peut-être vous joindre. L’entreprise explique aussi que ces données l’aident à vous montrer des publicités meilleures et plus pertinentes, ce qui permet aux annonceurs d’atteindre les bonnes personnes.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Actu en image