Apple force l’appli VPN Facebook sur iOS Store pour voler les données des utilisateurs

Facebook a supprimé hier son application mobile VPN appelée Onavo Protect de l’App Store.

Après qu’Apple ait déclaré que l’application violait les directives App Store du fabricant d’iPhone en matière de collecte de données.

Pour ceux qui ne le savent pas, Onavo Protect est une application VPN (Virtual Private Network) appartenant à Facebook, conçue principalement pour aider les utilisateurs à garder un œil sur leur utilisation des données mobiles et acquise par Facebook en 2013.

L’application VPN a suscité la controverse au début de l’année, lorsque le géant des médias sociaux l’a proposé en tant qu’application VPN mobile gratuite, promettant de "vous protéger et de protéger vos données lorsque vous naviguez et partagez des informations sur le Web"

Cependant, Onavo Protect est devenu un outil de collecte de données pour Facebook, aidant ainsi la société à suivre les activités des utilisateurs de smartphones sur plusieurs applications différentes, afin de mieux comprendre comment les utilisateurs de Facebook utilisent des applications tierces.

Pourquoi Apple a-t-il supprimé l’application VPN gratuite de Facebook ?

Maintenant, selon un nouveau rapport du Wall Street Journal, Apple a informé Facebook plus tôt ce mois-ci qu’Onavo Protect avait violé ses nouvelles directives App Store, interdisant aux développeurs d’appliquer des bases de données utilisateur et de les vendre à des tiers.

Une discussion entre Apple et Facebook à propos de l’application a eu lieu la semaine dernière, et Apple aurait suggéré à Facebook de supprimer "volontairement" Onavo Protect de l’App Store, auquel Facebook a souscrit.

"Au début du mois, les responsables d’Apple ont informé Facebook que l’application violait les nouvelles règles énoncées en juin, conçues pour limiter la collecte de données par les développeurs d’applications", indique le rapport.

"Apple a informé Facebook qu’Onavo a également violé une partie de son contrat de développement qui empêche les applications d’utiliser des données d’une manière qui dépasse ce qui concerne directement l’application ou de fournir de la publicité, a ajouté la personne."

Dans un communiqué, Apple affirme que la société s’est engagée à protéger la confidentialité des utilisateurs.

« Nous nous efforçons de protéger la confidentialité des utilisateurs et la sécurité des données dans l’écosystème Apple. Avec la dernière mise à jour de nos directives, nous avons clairement indiqué que les applications ne doivent pas collecter d’informations sur les autres applications des utilisateurs. ou publicité / marketing et doit préciser quelles données d’utilisateur seront collectées et comment elles seront utilisées. "

Quelles sont les données collectées par Facebook à l’aide d’Onavo Protect ?

Alors que Facebook commercialise Onavo Protect comme un outil VPN gratuit permettant aux utilisateurs de se protéger et de protéger leurs données, l’application crée en réalité un VPN qui redirige le trafic Internet des utilisateurs vers un serveur privé géré par Facebook.

Pour avoir une idée de la manière dont Facebook utilise Onavo comme outil de collecte de données étendu, vous pouvez lire la description de son Google Play Store :
"Onavo peut collecter votre trafic de données mobiles. Cela nous aide à améliorer et à exploiter le service Onavo en analysant votre utilisation des sites Web, des applications et des données. Nous utilisons également ces informations pour améliorer les produits et services Facebook. avoir un aperçu des produits et services que les gens apprécient et créer de meilleures expériences. "

Donc, si vous pensez que Facebook peut suivre vos activités sur le Web, mais qu’il ne peut pas suivre ce que vous faites dans d’autres applications sur votre smartphone, vous vous trompez, en particulier lorsque vous utilisez Onavo Protect.

Bien que Facebook ait retiré Onavo Protect de l’iOS App Store, les utilisateurs qui ont déjà téléchargé l’application VPN gratuite pourront continuer à l’utiliser, mais sans attendre de recevoir des mises à jour de l’application depuis Facebook.

L’application VPN gratuite de Facebook a déjà été téléchargée plus de 33 millions de fois sur les appareils iOS et Android. Elle est toujours active sur le Play Store et Facebook n’envisage pas de la supprimer tant que Google ne l’aura pas violé.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 31 |

Actu en image