Android : Google demande aux développeurs d’applications de se préparer pour un monde 64 bits

Cette année, Apple a décidé de tirer pour de bon un trait sur les applications 32 bits en ne supportant que les 64 bits sur l’ensemble de ses plateformes mobiles et desktop. C’est maintenant au tour de Google d’entamer sa transition vers un monde 64 bits uniquement avec Android.

Il faut noter que les applications 64 bits sont déjà prises en charge depuis Android 5.0 Lollipop, mais les développeurs n’étaient pas dans l’obligation de créer des versions 64 bits de leurs applications. D’après Google, plus de 40 % des applications Android mises en ligne aujourd’hui bénéficient d’un support 64 bits, tout en conservant une compatibilité 32 bits.

Mais Google a maintenant décidé de faire du support de 64 bits une exigence pour les applications Android estimant que « le code 64 bits offre généralement de meilleures performances ». En août 2019, Google Play exigera donc que les nouvelles applications et mises à jour d’applications avec des bibliothèques natives fournissent des versions 64 bits en plus de leurs versions 32 bits. « Prévoyant que les futurs appareils Android prennent en charge le code 64 bits uniquement, Play Console va exiger que les nouvelles applications et mises à jour d’applications puissent fonctionner sur des appareils sans prise en charge 32 bits. Les applications qui incluent une bibliothèque 32 bits devront avoir une alternative 64 bits – soit dans le même fichier APK, soit dans l’un des nombreux fichiers APK publiés », explique Google, en précisant que « les applications qui n’incluent pas de code natif ne sont pas concernées ».

En annonçant cette mesure maintenant, Google veut laisser suffisamment de temps aux développeurs qui ne prennent pas encore en charge les 64 bits pour planifier leur transition. Ce changement fait partie de trois autres qui selon le géant américain sont destinés à améliorer la sécurité et les performances des applications sur Google Play pour les années à venir.

Pour ce qui est des autres changements, Google souhaite par exemple que les développeurs créent des applications destinées aux nouvelles versions d’Android, dans le but de réduire la fragmentation de la base d’utilisateurs Android. Ainsi en août 2018, toutes les nouvelles applications devront cibler Android Oreo ou une version plus récente. Cela sera également nécessaire pour les mises à jour des applications existantes en novembre 2018. « Nous voulons réduire de manière proactive la fragmentation dans l’écosystème des applications et garantir la sécurité et la performance des applications », explique Google.

Le dernier changement qui prendra effet début 2018 concerne l’ajout de nouveaux fichiers de métadonnées de sécurité aux packages d’applications Android. D’après Google, ces métadonnées fourniront une garantie que l’application provient vraiment du Play Store. Google les décrit comme un « badge d’authenticité » pour les applications du Play Store.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 12 |

Actu en image